Sélectionner une page
Leçon Progression
0% Terminé

Le tissu économique suisse

La Suisse un pays d’entrepreneurs !

Le nombre d’entreprise et la taille des entreprises

Le tissu économique suisse est composé de plus d’un demi million d’entreprises avec des entreprises de toutes tailles (dès 1 personne) :

  • micro entreprises de moins de 9 salariés qui représentent presque 90% des entreprises suisses
  • petites entreprises de 10 à 49 employés
  • moyennes entreprises de 50 à 249
  • grandes entreprises ou multinationale de plus de 249 employés

Il y a en Suisse en 2014, dans tous les secteurs d’activité

  • 518’795 micro-entreprises qui représentent 89,7% du nombre des entreprises
  • 1’562 grandes entreprises qui représentent 0.3% du nombre des entreprises

Il est aussi très intéressant de regarder la répartition des entreprises par classes de taille et par branches économiques.

Analyse

  • Le bleu ci-après représente les microentreprises. Il est omniprésent dans chaque type de répartition des entreprise. C’est avec ce graphique, qu’il est possible de certifier que le tissus économique suisse est composé de PME, et donc d’entrepreneurs | entrepreneures.

Les secteurs d’activités ou les secteurs économiques

Il existe 3 secteurs d’activité ou secteurs économiques:

  • Le secteur Primaire
  • Le secteur Secondaire
  • Le secteur Tertiaire

Le secteur Primaire : Il s’agit du secteur économique regroupant les activités de production de matières premières ou de matières non transformées, telles que l’agriculture, la viticulture, l’élevage, l’apiculture, l’extraction minière, etc.

Le secteur Secondaire : Il s’agit de l’ensemble des activités économiques industrielles qui participent à la transformation des matières premières en biens de consommation et de production, telles que l’horlogerie, la métallurgie, l’imprimerie, la menuiserie, etc.

Le Secteur Tertiaire : Il s’agit du secteur des activités autres qu’agricoles et industrielles – production de services, telles que les banques, les assurances, les architectes, le tourisme, l’hôtellerie, etc. (voir site https://www.unia.ch/fr/a-notre-sujet/secteurs/ pour une présentation des secteurs d’activité)

 

Le tableau ci-dessous de l’Office fédéral de la statistique suisse nous présente le nombre d’entreprises en Suisse selon les secteurs économiques:

Analyse :

  • Le secteur primaire est le plus petit
  • Le secteur tertiaire est largement en tête du nombre d’entreprise
  • Le tissu économique suisse est presque composé à 100% par de PME, soit de Petites et Moyennes entreprises de 1 à 249 employés dans les 3 secteurs d’activités. Alors que les grandes entreprises ne représentent que le 0.3% des entreprises.
  • En 2014, le nombre d’entreprises en Suisse est de 578 121 entreprises tous secteurs d’activité confondu. Au regard des graphiques ci-après, l’évolution de 2011 à 2014 montre une continuelle augmentation des entreprises dans le secteur tertiaire pour atteindre en 2014 le 75% du pays. A contrario, le nombre d’entreprise du secteur primaire ne cesse de diminuer pour atteindre moins de 55000 entreprises, soit 9% du total des entreprises suisse.
  • En ce qui concerne les entreprises du secteur secondaire, il y a une légère augmentation depuis 2011 pour atteindre 91115 entreprises en 2014, soit 16% des entreprises suisses.

Les emplois dans les entreprises

En ce qui concerne les emplois, il est important de noté que les grandes entreprises, surtout dans le secteur tertiaire, emploient 34.5% des emplois totaux suisses; comme exemple, il y a toutes les banques, telles que l’UBS, le Crédit Suisse et la Raiffeisen mais aussi toutes les assurances.

Analyse

  • En 2016, 76% des actifs occupés en Suisse travaillaient dans le tertiaire. Ce secteur d’activité a fortement augmenté depuis 1960 pour atteindre 3501000 personnes actives en 2016.
  • Le secteur secondaire, qui employait encore près de la moitié des actifs occupés dans les années 1960, perd de plus en plus de terrain et n’occupe plus que 21% des personnes actives en 2016.
  • Le secteur primaire continue lui aussi à s’éroder, passant de 14.5% en 1960 à 3% en 2016.
  • Cette évolution, commune à tous les pays industrialisés, résulte principalement du progrès technique (automatisation de la production) et de la mondialisation, laquelle entraîne une certaine délocalisation de la fabrication dans les pays à bas salaires.

La Suisse est considérée comme un berceau d’entrepreneurs dynamiques et professionnels dans tous les domaines d’activités.

Si vous avez besoin de comprendre et d’observer d’avantages de statistiques, ce lien vous redirigera vers le site de l’OFS au portail des entreprises.