Sélectionner une page
Leçon Progression
0% Terminé

Endettement

L’endettement est un état de devoir de l’argent, des biens à quelqu’un ou à une société, généralement une banque ou un organisme de crédits.

Avoir des dettes, ne signifie pas forcément avoir des problèmes financiers. En Suisse, tout propriétaire immobilier a une hypothèque dans une banque; ce qui signifie qu’il doit de l’argent à la banque pour pouvoir acquérir une maison.

L’endettement peut devenir surendettement lorsqu’il devient difficile d’assumer le remboursement de ses dettes. L’excès d’endettement s’appelle justement le surendettement et le surendettement peut concerner tout le monde.

Le surendettement est un endettement non maîtrisé, c’est-à-dire une accumulation de dettes. Ce processus de surendettement se crée lorsqu’une personne ou une famille se trouve dans l’incapacité financière de faire face à ses obligations et de rembourser ses dettes.

Un cumul de plusieurs types de problèmes est souvent la cause du surendettement, souvent et malheureusement lié à la dérive de la surconsommation.

Revenus des ménages en Suisse

Avant de présenter des statistiques sur les crédits, il est nécessaire de présenter les revenus des ménages suisses.

Alors que l’indice suisse des prix à la consommation stagne depuis quelques années, le revenu total croit, y compris par habitant qui tient compte de la correction de l’effet de l’inflation depuis 1995.

Dans le graphique ci-après, il est intéressant de connaître les types de dépenses de l’ensemble des ménages suisses. En première position, après avoir payé toutes les charges obligatoires, la part la plus importante des dépenses est le loyer, suivi par les transports. Ensuite seulement les dépenses liées aux produits alimentaires. En dernier, les dépenses liées à la culture et aux loisirs.

 

Analyses effrayantes :

  • Malgré un niveau de vie en Suisse qui reste l’un des plus élevés d’Europe, 40% de la population vit dans un ménage avec au moins un type de dette(s) et 8% cumule au moins trois types de dettes selon l’office fédéral de la statistique en 2013.
  • Les dettes les plus fréquentes en Suisse sont les arriérés de paiement. Presque 18% de la population vit dans un ménage avec au moins un arriéré de paiement.

    Type de dettes existant :

    • leasing, petit crédit ou crédit à la consommation, achat par acompte, dette auprès de la famille ou amis ne vivant pas dans le ménage, arriéré de paiement, découvert bancaire ou impayé sur carte de crédit

    Les crédits les plus courants sont :

    • les leasings pour véhicule : 15,5% de la population vit dans un ménage avec au moins un leasing pour véhicule
    • les petits crédits à la consommation : 10,5% avec au moins un petit crédit à la consommation.

    De quoi se faire peur:

    • 39,4% de la population vivent dans un ménage avec au moins une dette
    • 18,5% de la population vivent dans un ménage qui cumule au moins deux types de dettes
    • 7,7% dans un ménage qui en cumule au moins trois

    Les groupes de population vivant le plus souvent dans un ménage cumulant au moins trois types de dettes sont:

    • les personnes privées matériellement (36,4%)
    • les personnes au chômage (16,8%)
    • les personnes de nationalité étrangère (13,6%)
    • les jeunes de 18 à 24 ans (12,9%)
    • les familles avec un enfant (12,9%)
    • les personnes résidant en Suisse romande (12,9%)
    • les personnes résidant en Suisse italienne (12,3%).

 

 

Par conséquent, la population particulièrement concernée par les crédits ou les emprunts est constituée par :

  • les personnes de moins de 50 ans et surtout les jeunes
  • les familles avec enfants
  • les personnes de nationalité étrangère

 

L’endettement des jeunes est un gros problème. « Une étude menée en Suisse alémanique par la Haute école de travail social de Bâle souligne que 38% des jeunes âgés de 18 à 24 ans ont des dettes. Les jeunes de 18 à 25 ans représentent par ailleurs près de la moitié des bénéficiaires de l’aide sociale. »

« Le problème de l’endettement malheureusement persiste : près de la moitié des jeunes âgés entre 18 et 25 ans qui étaient endettés le sont encore cinq ans plus tard, souligne la société de recouvrement Intrum Justitia. La moitié des adultes surendettés ont contracté leur première dette entre 18 et 25 ans. »

En 2014, 6,6% de la population soit quelque 530’000 personnes étaient touchées par la pauvreté en termes de revenu selon les normes d’accès à l’aide sociale.

  • 123’000 personnes actives professionnellement (taux de pauvreté de 3,3%)
  • les personnes vivant dans une famille monoparentale (14,1%)
  • les personnes sans activité professionnelle (13,1%)
  • les personnes ne disposant d’aucune formation au-delà de l’école obligatoire (12,6%)

Pour conclure, Intrum Justitia indique aussi que « Quatre millions de Suisses ont déjà connu des problèmes d’argent
Près d’un Suisse sur deux a déjà rencontré une situation financière si épineuse qu’il n’a pas été en mesure de rembourser ses dettes, une tendance légèrement plus positive que la moyenne européenne. Un quart des Suisses ont pourtant toujours des difficultés à régler leurs dettes à temps. »

A la lecture de ces chiffres très alarmants, faisons un détour utile par les deux types de crédit les plus connus et les plus utilisés : les crédits à la consommation et le leasing.

Deux opportunités attractives, mais qui coûte parfois très cher.

Comment résister aux achats et qu’en est-il dans la réalité ?